L'histoire du Kofukan. - Shukokai Kofukan

Union des Associations française de karaté ShukokaïAssociation loi 1901 - Agrément du 8 juillet 1980 n° 80/76

Aller au contenu

L'histoire du Kofukan.

Historique.
Maître TANI venait souvent dispenser des cours dans le club de karaté de l'Université Doshisha à Kyoto. C'est en 1970 après l'un de ses cours qu'il demanda si des élèves seraient intéressés pour aller seconder Sensei Kimura aux Etats-unis ou Sensei Suzuki en Europe et ce pour une durée de 1 à 2 ans. A l'origine, 3 instructeurs se montrèrent intéressés: MM. OMI, TOMIYAMA et SUGA.
A la finale, seuls les 2 premiers confirmèrent leur choix et choisir de se rendre en Europe. M. SUGA ne put malheureusement pas confirmer sa venue; Son père étant tombé malade entre temps. Les 2 senseïs choisir de venir seconder M. SUZUKI en Europe.
C'est donc en Mars 1972, qu'ils embarquent à l'aéroport Haneda de Tokyo et rallient Paris via l'aéroport d'Orly.... ils restèrent définitivement en Europe.
A cette époque, il y avait 4 instructeurs japonais en Europe qui développaient le Tani-Ha Shito-Ryu Shukokai. Il vivaient tous en France:
L'instructeur en chef, Yasuhiro SUZUKI assisté par les senseis HANAI, IKAZAKI et SHIMABUKURO.   
- Sensei SUZUKI avaient des techniques très puissances malgré son gabarit;
- Sensei HANAI était un expert en kobudo (Nunchaku, sai et tonfa);
- Sensei IKAZAKI était plutôt un spécialiste des katas avec des techniques très propres. Il parlait aussi couramment le français et l'anglais  ce qui a fortement favorisé l'intégration des deux nouveaux venus.

Après avoir logé quelque temps dans l’appartement de Sensei SUZUKI, en banlieue parisienne, ils s'installèrent finalement dans un appartement en centre de Paris. C’était un logement vétuste et insalubre mais assez spacieux.

Les matins étaient consacrés à l'apprentissage du français. L'après-midi, ils s'entraînaient entre-eux et en soirée ils se rendaient dans des clubs de karaté pour enseigner.   

Durant l'été de cette année, 2 autres instructeurs japonais vinrent se joindre aux autres: Mme ISHIMIRU et M. HAYASHI. Pour l'anecdote, ils voyagèrent par le Trans-sibérien car à l'époque, le coût du voyage était très abordable et était donc très populaire auprès des jeunes japonais qui souhaitaient venir en Europe.

Un championnat Shukokai auquel participèrent les nouveaux instructeurs avec Sensei IKAZAKI se tint cette même année à Stockholm. Ils prirent le train de Paris à Stockholm; Le voyage dura plus de 24 heures. Maître SUZUKI était évidemment du voyage en tant que chargé du Tani-Ha Shito-Ryu Shukokaï bien que celui-ci n'est aucune structure officielle en Europe. Les principaux pays participants de l'époque étaient La France, l'Angleterre, la Yougoslavie (Slovénie, maintenant) et la Suède auxquels venaient s'ajouter 2 petits groupes constitués en Norvège et en Belgique.  

Au début de l’été 1973, Sensei Suzuki dut se rendre en Belgique pour son travail. Un groupe pratiquant le Tani-ha Shito-ryu à Bruxelles, lui demanda de faire venir un instructeur japonais. M. TOMIYAMA vint donc le rejoindre en Belgique en septembre 1973 de la même année.

 Au Printemps 1974, un « Dojo Central » ouvrit ses portes à Bruxelles et à cette occasion, des membres du S.W.K.U. (Angleterre) menés par Bob Aikman vinrent s'y entraîner pendant deux semaines. A la suite de cela, M HAYASHI fut envoyé en Angleterre pour y enseigner le style; Il y restera environ une année.

Durant cette même période, plusieurs changements eurent lieu:
- Les senseis HANAI et IKAZAKI retournèrent au Japon, ainsi que M HAYASHI;
- Les senseis OKUBO, KAMOHARA et KAWANISHI vinrent rejoindre le groupe d'instructeurs déjà en place toujours sous l'égide de M. SUZUKI.

 
En 1975, le « Dojo Central » situé en Belgique a fermé ses portes et il a donc fallut retrouver un nouveau Dojo. Ce dernier fut trouvé en France à proximité de la Gare du Nord. Ce Dojo devint alors le siège du S.W.K.U.E. (Shukokai World Karate Union Europe) jusqu’au départ de M. TOMIYAMA pour l’Angleterre en 1978.

De 1976 à 1978, des Coupes d'Europe furent organisées dans la petite ville belge de Pepinster proche de la frontière allemande.

Et puis en 1977, la société de Maître SUZUKI lui laissa entendre qu'il pourrait être question de son retour au Japon. Il estima donc que ce serait une bonne décision que Senseï KIMURA prenne la relève comme instructeur en chef pour l'Europe devenant ainsi le référant mondial du style. Malheureusement, lors d'une réunion qui s'est tenue à Bruxelles, des différences de points de vues sont apparues et le regroupement ne s'est pas finalisé. Par la suite, Maître KIMURA montera sa propre structure en Europe et ainsi plusieurs pays se retrouvèrent avec deux organisations Shukokaï. Par chance, la société de Maître SUZUKI décida que finalement elle resterait encore quelques temps en Belgique.

Avant son retour au Japon en 1974, c'était Senseï IKAZAKI qui faisait fonction de secrétaire et qui était donc chargé des questions organisationnelles. Après son départ, cette fonction a été tenue par Senseï TOMIYAMA. Une lettre d'information fut créée et diffusée deux fois par an aux membres de l'Organisation.

En 1978, senseï TOMIYAMA migre pour l'Angleterre et laisse la Belgique aux bons soins de Senseï SHIMABUKURO.

En 1979, la Coupe d'Europe fut organisée à Paris et à cette occasion, il fut décidé de structurer l'Organisation et une cotisation de 1£ par membre et par an fut instituée. La Belgique ne participa pas à l'évènement et marquera par la suite son désaccord avec la décision prise lors de cette manifestation. En conséquence, cette dernière fut exclue de l'Organisation. Senseï SHIMABUKURO quitta donc la Belgique et partira s'installer pour un temps dans les montagnes briançonnaises avant d'aller s'installer dans le sud de la France.

L'année suivante, c'est au tour de l'Angleterre d'organiser la Coupe d'Europe à Peterborough. Senseï SUZUKI était présent et organisa une démonstration des différents Senseï de l'école à la suite de laquelle il octroya le 5e DAN aux senseïs OMI, OKUBO, TOMIYAMA et KAMOHARA.  Cette même année 1980, a vu la visite de Maïtre TANI accompagné de sa femme et de plusieurs instructeurs dont Mme et M. INAGAKI qui rejoignèrent l'organisation et qui créèrent le Nippon Kofukan. Le Maître demandera à senseï TOMIYAMA d'organiser la Coupe du Monde Shukokaï en Europe. Maître TANI proposa à Senseï KIMURA de participer à cette compétition. C'est donc en 1981 à Edimbourg qu'eut lieu la première Coupe du Monde organisée en Europe. Malheureusement, l'Organisation de senseï KIMURA ne participera pas à l'évènement et organisera sa propre Coupe du Monde aux Etats-Unis.
Finalement, Maître SUZUKI retournera au Japon cette même année laissant la gestion de l'Organisation à Naoki OMI et Keiji  TOMIYAMA. Les Senseï KAMOHARA et KAWANISHI décidèrent de suivre leurs propres routes. Senseï Hiroshi OKUBO restera comme le 3 ème instructeurs japonais de l'Organisation.
 
A l'été 1982, Senseï TOMIYAMA dut rentrer au Japon pour seconder son père qui était tombé malade; Il y restera 3 ans. Il continuera pendant cette période difficile à s'entraîner notemment avec les Maîtres FUJIMOTO, UEHARA, YAMASHITA et bien sûr TANI. En son absence, c'est André Boutleroff (France) qui assurera le rôle de secrétaire général de l'Organisation en Europe. Durant son séjour et après nombreuses discussions avec Senseï SUZUKI, il fut décidé de nommer l'Organisation du nom de son dojo c'est-à-dire Kofukan, à la place de Shukokaï Karaté Union Europe car de nombreux groupes portaient le nom de Shukokaï et se référait la plupart du temps à l'organisation de KIMURA, particulièrement en Angleterre. C'est donc afin de ne plus entretenir cette ambiguïté et améliorer l'image et la notoriété de l'Association que ce nouveau nom a été acté. Senseï TOMIYAMA expliqua la situation à Maître TANI et lui assura de la totale adhésion du nouveau groupe à son association Shukokaï.

Maître TANI visita l'Europe en 1986 et attribuera le 6e DAN aux Senseïs OMI, TOMIYAMA et OKUBO. Il revint l'année suivante, à l'occasion de la Coupe d'Europe qui se tint en Slovénie; Ce fut sa dernière visite en Europe.

Les pays adhérents à cette période étaient la Suède, la Norvège, l'Ecosse, l'Angleterre la France, les Iles anglo-normandes et la Slovénie. De nombreux autres pays vinrent par la suite grossir l'Organisation Kofukan grâce aux efforts des senseïs OMI mais surtout TOMIYAMA.

 
Copyright 2020-2021 - G. Meunier - KOFUKAN France - Tous droits réservés
Dernière MAJ, le 29/08/2021.

Retourner au contenu