Le message de Maître TANI sur le kata Suparinpai - Shukokai Kofukan

Union des Associations française de karaté ShukokaïAssociation loi 1901 - Agrément du 8 juillet 1980 n° 80/76

Aller au contenu

Le message de Maître TANI sur le kata Suparinpai

Techniques.
Ci-dessous, la retranscription du message que Maître TANI a fait passé à l'occasion de la Coupe du Monde Kofukan qui c'est tenue au Crystal Palace National Sports Centre de Londres, le 12 avril 1997. Ce Message concernait KOSHIKI-SUPARINPAI.

" SUPARINPAI est le kata le plus important de tous ceux que nous pratiquons. Il est basé sur d'autres katas tel quel 'SANCHIN', TENSHO', 'SEIENCHIN' et 'SEISAN' et il contient l'ensemble des mouvements de base.
Quand je m'entraînais avec Maître Chojun MIYAGI, le fondateur du Goju-Ryu, il me disait qu'il y avait à l'origine trois katas SUPARINPAI mais qu'il n'en reste aujourd'hui qu'un seul. Il semble donc qu'il y avait dans les 'SUPARINPAI's différentes variantes de techniques et de leurs applications. Ainsi j'ai créé un second kata SUPARINPAI s'appuyant sur les katas de base 'SANCHIN' et 'TENSHO' et sur des applications de 'KURURUNFA', 'SEIPAI' et SHISSOSHIN'.
Bien évidemment, on ne peut pas faire un kata en mettant simplement ensemble trois autres katas car si cela ne semble pas naturel pour la personne qui le réalise ou qui le regarde, alors ce n'est pas correct. En d'autres mots, il est important que le kata soit artistique. Certes, bien que chaque technique qui le compose doit être correcte, le rythme de l'ensemble du kata est important, une simple compilation de techniques n'a pas de sens. Il est pour cela nécessaire d'avoir des mouvements naturels avec des parties puissantes et d'autres douces, des parties lentes et d'autres rapides, des enchainements de techniques, des positions hautes comme des bases ainsi que des mouvements montants et d'autres descendants. Cela doit procurer une bonne sensation et exprimer une émotion profonde.  

LES POINTS CLEFS QUI ONT ETE PRIS EN CONSIDERATION LORS DU PROCESSUS DE RE-CREATION DU ‘SUPARINPAI II’
 
1)      Regrouper des techniques de ‘KURURUNFA’,’SEIPAI’ et ‘SHISSOCHIN’;
 
2)      Eviter la répétition de techniques identiques ou similaires;
 
3)      Considérer le rythme du kata;
 
4)      Choisir des techniques de caractère;
 
5)      Utiliser certaines techniques intermédiaires pour fluidifier le mouvement du kata;
 
6)      Accorder de l’importance aux mouvements d’ouverture et de fermeture;
 
A la vue de ces différents points, la création de ce kata s’est révélée être un challenge de plus en plus grand. Bien que la performance du kata soit régit par des règles, je veux que vous vous sentiez libre et restiez naturel lorsque vous réalisez ce kata. "
Chojiro TANI
Copyright 2020-2021 - G. Meunier - KOFUKAN France - Tous droits réservés
Dernière MAJ, le 16/05/2021.

Retourner au contenu